HIC-MENA [ Habitat International Coalition ]

Home| Sitemap | Contact Us

Jedida et Rag El Haya

What is affected
Housing Private
Type of violation Forced eviction
Demolition/destruction
Date 18 May 2011
Region MENA
Country Mauritania
City Jedida et Rag El Haya

Affected persons (number & composition)

Total 500
Men 0
Women 0
Children 0
Your solution
Download any important details
Download any important development



Forced eviction
Costs
Demolition/destruction
Housing losses
- Number of homes 100
- Total value

Duty holder(s) /responsible party(ies)

State
Local
Private party
Brief narrative

Nouadhibou:L’Opposition condamne

Les autorités de Nouadhibou avaient utilisées la force pour renvoyer certains résidents ‘’illégaux’’ des quartiers Jedida et Rag Haya. Elles avaient loués les services d’ouvriers étrangers pour démolir, sous la protection des forces de police, les habitations de fortune qui s’y trouvaient. Elles donnent un délai de 48 heures aux déguerpis pour venir récupérer leurs affaires… L’opposition, dans son ensemble, s’est élevée contre ce qu’elle estime être un abus de pouvoir de l’administration à Nouadhibou et une opération brutale menée gratuitement contre des habitants nécessiteux. Voici deux communiqués de l’APP et de la coordination régionale de la COD à propos de cette affaire:


Alliance populaire progressiste


“Les populations des quartiers périphériques de Jedida et de Rag El Haya se sont réveillées tôt ce matin sur les bruits du débarquement d’une garnison appuyée par des unités de la police armées jusqu’aux dents venues les déloger de leurs baraquements. Ceux qui auront essayé de se poser de questions ou de résister se sont vus violemment passer à tabac et humilier. Ces brutalités se sont soldées par des cas de blessures graves et des arrestations dont les victimes ont été conduites vers des centres.

On peut alors en citer, entre autres, Lakhdary Ould Alioune, Sidi Ould Malek, Mohamed Lemine Ould Mohamed Abd, El Moustapha Ould Ahmed et sa soeur Aminetou Mint Ahmed.


A la surprise générale et à  l’antipode de la raison et du bon sens, des étrangers, précisément des Ghanéens, savamment mobilisés ont été mis à profit par les autorités locales  dans cette forfaiture pour importuner nos paisibles concitoyens dont la seule faute est de s’accrocher à leur droit quant à réclamer des terrains dans les zones qu’ils occupent depuis plus de deux décennies. Ce drame constitue, en afait, une première dans l’histoire de notre pays.


Cette opération, exécutée sur ordre du wali de Dakhlet Nouadhibou lequel ne cesse d’afficher vis-à-vis des citoyens de la ville un zèle et un mépris sans commune mesure, se situe en plein année scolaire, sachant ce que ce problème peut engendrer comme conséquences malencontreuses à ces populations déjà aux prises avec la précarité, l’indigence et l’abandon du fait de la gestion chaotique des affaires de l’état par Mohamed Ould Abdel Aziz.


Eu égard de ce qui précède, nous tenons, au sein de Alliance Populaire Progressiste, à affirmer :


1.    Notre condamnation la plus ferme pour toutes les formes de brutalité dont les populations de Jedida et de Rag El Haya ont été victimes ce Mardi 18 Mai ;


2.    Notre solidarité indéfectible avec tous les déplacés, les blessés et les arrêtés ayant fait les frais de l’iniquité et de l’obstination d’un pouvoir aux abois ;


3.    Notre mise en garde contre la poursuite de la politique de paupérisation menée depuis le 8 Août 2008 et qui constitue une dénégation totale des vrais problèmes des citoyens;


4.    Notre appel à tous nos militants et les hommes de bonne volonté de se joindre au parti pour venir au secours des déplacés ;


5.    Notre rappel aux étrangers de tout bord qu’ils sont les hôtes de la Mauritanie, terre d’hospitalité et d’accueil. Cependant, il leur incombe de s’abstenir de s’immiscer dans les affaires internes du pays et de se faire dresser contre nos concitoyens.

Nouakchott, le 18 mai 2010 


Le Bureau Exécutif”


COORDINATION REGIONALE DE L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE


“Ce mardi 18/05/2010, les habitants du quartier Al Jédida de Nouadhibou, se sont réveillés sous les coups d’une impressionnante garnison de la garde nationale et de la police, venue les déloger par la force des modestes habitations qu’elles occupaient depuis plus deux décennies.

Cette garnison, sous les ordres du Wali de Dakhlet-Nouadhibiou, a procédé à  cette opération d’expulsion avec une violence inouïe, en pleine année scolaire et à la veille des examens. Armée jusqu’aux dents, elle a aussi utilisé des étrangers (ghanéens pour la plupart) pour détruire les baraques non encore évacuées par leurs occupants. Pour la première fois dans l’histoire de notre pays, nous assistons à l’utilisation d’une main-d’œuvre étrangère par les autorités pour agresser et brutaliser des citoyens mauritaniens.

Ceux qui ont eu le courage de protester ont été sauvagement battus, arrêtés et conduits vers des centres de détention. Parmi eux nous pouvons citer Lakhdhaf O/ Alioune, Sidy O/ Malick, Mohamed Lémine O/ Med Abd et  aussi El Moustapha O/ Ahmed et sa sœur Aminettou M/ Ahmed qui ont subi de graves sévices corporels. 


Face à cette situation qui intervient dans une conjoncture de crise sans précédent, la Coordination Régionale de l’Opposition Démocratique :


•    dénonce l’utilisation de la force pour évacuer ces zones d’habitation ; 

•    met en garde les autorités régionales contre ces agissements préjudiciables à stabilité et à la paix civile ; 

•    exige l’hébergement et la prise en charge des populations sans abris et leur installation dans des habitats décents ; 

 •    rappelle à nos hôtes étrangers que la Mauritanie est un pays d’accueil et d’hospitalité, et leur demande de s’abstenir de se faire utiliser pour de telles opérations ; 

•    lance un appel aux populations de Nouadhibou et aux militants de la COD en particulier, afin d’assister les concitoyens malmenés et à les soutenir dans leur épreuve.


Nouadhibou, le 18/05/2010

La Coordination”

la source d’origine

Costs   0


Back

New: Report of Land Forum VI 2017
 

HIC Expectations of Habitat III
 
HLRN Publications

Land Times



All rights reserved to HIC-HLRN -Disclaimer