HIC-MENA [ Habitat International Coalition ]

Home| Sitemap | Contact Us

Habitants se plaignent

What is affected
Housing Private
Type of violation Forced eviction
Demolition/destruction
Date 26 September 2011
Region MENA
Country Mauritania
City El Jedida et Nouadhibou

Affected persons (number & composition)

Total 1500
Men 0
Women 0
Children 0
Your solution
Download any important details

Download any important development



Forced eviction
Costs
Demolition/destruction
Housing losses
- Number of homes 300
- Total value

Duty holder(s) /responsible party(ies)

State
Brief narrative

Mauritanie: Les habitants d`El jedida à Nouadhibou se plaignent Vendredi 1 Octobre 2010 Depuis le début de cette semaine, le problème des maisons en dur d’El jedida resurgit de plus belle, cette fois-ci. En effet, le hakem ould Mkheitir sur ordre du wali Mohamed Vall ould Ahmed Youra aurait informé les habitants de ce quartier qu’ils n’ont qu’à se préparer pour déguerpir de cette zone où ces familles habitent depuis 1972 soit près de 40 ans. Un véritable casse-tête pour les différents walis qui se sont succédé depuis cette date, le vieux quartier d’El Jedida est une exception par rapport aux autres squats car les familles sont déménagées par l’ancienne société française Miferma de l’actuelle Cité Snim. En ce temps, elles auraient reçu des engagements fermes de construire dans cette zone mais à chaque fois, des contingences interviennent pour bloquer les décisions des autorités. Ceci depuis l’ancien ministre Hasni ould Didi jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, les autorités locales sont décidées à les dégager malgré des engagements fermes du wali, disent ces habitants qui seraient plus de 300 familles, de faire ressortir les routes, les parcs, les places publiques afin de distribuer les terrains dans la zone à l’instar de Bagdad 3 ce début du mois et dragage en voie de lotissement. Pour ce faire entendre et montrer leur désapprobation face à cette décision des autorités, pour eux, injuste voire aberrante, les femmes du quartier ont organisé une marche et rencontré le wali, le mardi 28 septembre, afin qu’il revienne sur sa décision de casser leurs demeures. Mais en vain paraît-il. Un branle-bas s’en est suivi après pour parvenir à régler le problème. Le comité de sage composé des vieux du quartier s’est déplacé à Nouakchott pour rencontrer les hautes sommités de l’Etat (Ministre de l’Intérieur, Commissaire aux Droits de l’Homme, présidents de l’Assemblée Nationale et du Sénat). Ce comité de sages demande en dernier ressort l’arbitrage du président de la République ; le président des pauvres Mohamed ould Abdel Aziz afin qu’il mette fin à leur détresse. A signaler que les habitants de ce vieux quartier n’ont plus ni eau ni électricité depuis le 26 septembre et vivent dans le dénuement le plus complet. Journal Lumières du Nord aziz rochdi http://www.riminfo.net/Mauritanie-Les-habitans-d-El-jbida-a-Nouadhibou-se-plaignent_a2149.html NUADHIBOU : habitants quartier eljedida maisons en dur. 13/10/2010 Monsieur le président, Nous avons l`honneur de porter auprès de votre excellence la présente lettre ouverte au nom des habitants du quartier El jedida Depuis votre Élection à la présidence de la République vous avez ouvert les portes devant le changement et la construction. L`Etat de droit commence à prendre forme et l`espoir des pauvres des déshéritése et des victimes de l`injustice renaét. Ce qui nous a amené, nous propriétaires de maisons battues, responsables de familles du quartier ayant construit en partie ou en totalité nourrissons l`espoir en votre justice et en votre sens de préserver la dignité du citoyen. Nous portons auprès de votre excellence notre cas. Les autorités locales de Nouadhibou font semblant d`ignorer la particularité des habitants de ce quartier qui furent déguerpis par les autorités en 1972 de la cité SNIM sur demande de la société MIFERMA et furent implantés au quartier nu d`El Jedida qui ne pouvait à l`époque recevoir de vies humaines. Après une longue négligence et ce par crainte d`incendie, les habitants se sont orientés vers la construction chacun selon ses moyens. Certains ont construit une ou deux chambres qui les abritent ainsi que leur famille. Ils furent longtemps victimes de l`oubli et de la négligence. Parfois même de menaces. Ayant passé une grande partie de leur vie, leurs enfants y ont grandi, leurs parents y ont pris l`âge, certains y sont même décédés. Excellence Monsieur le Président, Le wali de Nouadhibou a ordonné le 26 et le 27 septembre 2010, d`une manière spontané, arbitraire et punitive de couper l`eau et l`électricité laissant ainsi 400 familles environ assoiffés et dans le noir. Une décision qui vient en contradiction avec vos orientations réformistes et votre rapprochement du peuple et votre affection pour lui. Monsieur le Président, Nous avons écouté avec attention votre riche discours depuis Arafat au cours duquel vous avez décidé qu`aucune personne ne sera plus déguerpie de son lieu d`habitation pour qu`il soit attribué à Jean ou À Paul et que nul ne sera déporté sauf s`il occupe une rue ou une place publique et ceci représente une protection exemplaire du citoyen. Vous avez également dit que l`administration est au service du citoyen que ce dernier ne doit accepter aucun dépassement de la part des autorités et que les citoyens doivent rendre compte de tels dépassement dès qu`ils se produisent. Monsieur le président, Vu la situation des habitants du quartier El Jedida qui n`ont d`autres choix que leurs modestes habitations là oÀ¹ ils ont passé le meilleur de ?`VioId ?VioAuthor ???VioOrganisation???VioLocation ???VioContactEmail???VioTitle???ongoing?VioEviction ?VioDemolition ?VioDispossession?VioPrivatization?VioHousingPublic?VioHousingPrivate?VioHousingCommunal?VioLandPublic ?VioLandPrivate?VioCommunal ?VioRespauthority?VioWater?VioEnergy ?VioOthers ???VioDateleur jeunesse et y ont dépensé leur argent difficilement récolté aux sueurs de leur front. Nous Ehl Heit demandons À votre excellence de prendre en considération cette situation humanitaire de nous voir avec tous les Égards de justice, de miséricorde et de droit. Excellence monsieur le président, Les groupuscules de prévarication, de corruption, de la recherche du gain, de la complaisance qui ont pignon sur rue dans toutes les administrations et uni entourent les responsables ne vous fournissent pas l`information exacte mais plutôt ils cherchent À préserver leurs intérêts personnels au détriment de la nation et du citoyen. Tels groupuscules furent À l`origine de la création de ce qui est appelé “permis ou autorisations illégales qui par leur biais ils cherchent À exproprier les terrains qu`occupent des familles y ayant vécu depuis fort longtemps. De tels groupuscules sont animés par la cupidité et la corruption. Monsieur le Président, Les responsables à Nouadhibou ne sont pas d`accord sur le sort du quartier d`el jedida. Parfois ils disent qu`il est propriété des gens connus sous le nom de "gens des permis prévaricateurs` parfois le quartier est destiné à un stade énorme ou encore à la construction de cités pour les fonctionnaires tandis que nous ayant droit sommes laissés pour compte. Monsieur le Président, La tragédie du quartier El Jedida commence en 1972 date À laquelle les autorités ont autorisé les habitants de s’y implanter jusqu`au règlement prochain de leur situation. La négligence a malheureusement allongé© ce supplice. En 1977, 1986,1989 des décisions furent prises pour d’aménager les habitants en bidonvilles qui sont venus s`implanter illégalement dans le quartier El Jedida. Nous connaissons aujourd`hui une crise véritable entre les habitants n`ayant ainsi aucune possibilité© de d’aménager, chose qu`ils récusent, espérant le lotissement la mise en place des rues des places publiques et des autorités locales et les barons de la prévarication, tels des loups devant l`innocent inoffensif agneau. Monsieur le président, Nous portons ainsi notre supplice devant vous et sommes convaincus que l`action de réforme que vous avez initié au lendemain du 6 août va toucher tous les citoyens et par conséquent nos constructions sises quartier El Jedida qui nous sont si chères seront préservées. Dans l`attente de prendre en compte notre cas, veuillez recevoir, Monsieur le Président nos sincères salutations. Vive l`action de réformes et l`anéantissement des prévaricateurs Vive M. Mohamed ould Abdel Aziz Président de la Mauritanie libre et prospère. Habitants du quartier El Jedida Nouadhibou, le 26 septembre 2010 Les porte-parole du quartier Fall o Sidi o Amar 6309989 Amadou Oum Kelli7339547 Med Saleck O Abdi 6864722 Cheikh el Mami o Sidi 6466753 Doueida m Kleib 2372518 Med O Med Ahmed 2247206 http://www.oumtounsy.com/Accueil/contenu.php?id=217

Costs   0


Back

HICtionary of Key Habitat Terms
 

HIC Expectations of Habitat III
 
HLRN Publications

Land Times



All rights reserved to HIC-HLRN -Disclaimer